Le voyage intérieur


Il commença dès 1968 bien sûr. En tout cas, sur Terre.

Je n'ai aucun souvenir d'où je viens, de ce que j'étais ; la mémoire m'a été effacée.

Heureusement je pense ; si nous savions, nous repartirions tous aussitôt, à la vue de ce qui nous attend !

 

Cinq années à remplir des valises, au moins quatre-vingt autres à tenter de les vider...

Quelle mission ! Tout ça pourquoi ? Pour grandir, tout simplement.

Apprendre suffisamment ici-bas, et ainsi éviter de redoubler son année scolaire, son année terrienne.

 

C'est lorsque je compris cela, que j'entamai sciemment l'introspection.

Il était hors de question que je dusse revivre tel traumatisme une fois nouvelle !

Écourter mon séjour ? Cela n'aurait été que reculer pour mieux sauter ; je pense qu'on échappe pas à son destin.

 

Je suis donc dans la gadoue jusqu'au cou ? Soit !

Me voilà affublé d'un tamis, me promettant d'écumer chaque gramme de cette boue monstrueuse,

à en extraire le moindre indice, le moindre petit grain qui viendra compléter ce gigantesque puzzle qui,

une fois achevé, me fera pleinement appréhender la raison de ma venue

dans cette école pour le moins survoltée !

 

Ainsi, je pourrai changer d'école en toute quiétude, et surtout, sans regret aucun !

 



Fred Albarane, écrivain et artiste

31000 TOULOUSE

 

contact@fredalbarane.com