Citations


Les piliers du moi

 

De tout l'intérêt de vivre en pensant d'abord à soi,

plutôt qu'attendre éperdument des autres la reconnaissance...

 

De tout l'avantage d'être suffisamment fort soi-même,

pour ne plus être redevable de qui que ce soit, pour quoi que ce soit.

 

De tout le bénéfice d'être suffisamment stable soi-même,

pour ne plus jamais vaciller à la lecture des réactions d'autrui.

 

Voici donc apparaître les solides portes de la sérénité.

Plus d'angoisse, plus d'inquiétude, la peur disparaît.

Car tu n'as plus besoin de l'approbation des autres pour être bien.

 

Car tu sais maintenant qui tu es.

Tu sais maintenant ce que tu vaux, ce que tu veux et ne veux pas.

Et tu sais que rien ni personne ne pourra jamais remettre cela en cause.

Personne à part toi.

Car tu ne peux recevoir une idée négative que si ton esprit y est ouvert...

 

 

 

 

0 commentaires

L'amour inconditionnel

 

De toute la différence entre être amoureux et aimer...

Il y a l'amour, et il y a l'attachement.

Bien souvent, lorsque nous tombons amoureux,

il s'agit d'attachement.

D'ailleurs, pourquoi dit-on : "TOMBER amoureux" ?

Parce qu'il s'agit bien d'une chute. Une chute qui fait mal.

S'il s'agissait vraiment d'amour pur,

nous dirions plutôt : "S'ÉLEVER amoureux". Non ?

À méditer...

 

 

Être amoureux, c'est attendre de l'autre qu'il comble nos manques.

C'est demander à l'autre de remplir un vide que l'on n'arrive pas à combler soi-même.

Ce n'est pas de l'amour ça ; c'est du marchandage (comme le dit si bien Laurent E. Levy).

 

Aimer, c'est accepter l'autre tel qu'il est. Quoiqu'il fasse, ou ne fasse pas.

Aimer, c'est avant tout donner. Donner avant de recevoir.

N'est-ce pas ce que font nos animaux de compagnie ?

 

Là encore, sans nul doute avons-nous, nous autres les humains, race soit disant supérieure, beaucoup à apprendre...

 

0 commentaires

Homme, qu'as-tu fait de ta planète ?

 

Oui, nous parlons bien ici d'un mammifère à quatre pattes,

lequel se croit bien plus intelligent

que quelque autre forme de vie que de soit sur cette Terre.

 

Ah bon ? L'intelligence ne commence-t-elle pas par le respect ?

Le respect de soi pour commencer,

et suite logique, le respect de l'autre et des autres.

Mais aussi et surtout, celui de son habitat

et de son environnement.

 

Oui, ça semble mal barré effectivement.

Le mammifère à quatre pattes dont il est question ici semble avoir encore beaucoup à apprendre...

 

0 commentaires

Être authentique pour être heureux

 Soyez et restez authentiques.

Avec les gens que vous rencontrez,

mais aussi et surtout, avec vous-mêmes.

 

Acceptez-vous tels que vous êtes. Soyez-en fier.

Vous êtes uniques.

 

Ainsi, les autres vous accepteront, vous aimeront pour qui vous êtes.

Et non pour ce personnage imaginaire que vous vous êtes construit,

qui, tôt ou tard, finira par se fissurer et partir en fumée,

laissant nu et transi de froid celui ou celle que vous êtes vraiment.


0 commentaires

Une certaine estime de soi...

Beaucoup de gens pensent qu'ils seront heureux

le jour où ils auront rencontré quelqu'un qui leur correspond.

 

Ils ne savent pas encore qu'au contraire,

ils rencontreront quelqu'un qui leur correspond

le jour où ils seront heureux...

 

Faire dépendre son bonheur d'autrui est pure utopie,

 et promet de longues épopées de souffrance...


0 commentaires

Il n'est jamais trop tard

Quoi que tu aies vécu.

Quelles que soient les blessures que tu aies reçues.

Il n'est jamais trop tard. 

Le passé n'existe plus. Le futur n'existe pas encore.

SEUL LE PRÉSENT COMPTE. 

Cela commence par des petits mots doux à ton propre égard.

Puis des petits gestes, des petits cadeaux faits à toi-même.

Autorise-toi à être, faire, et avoir tout ce que tu as toujours rêvé.

 

Ils ont réussi, parce qu'ils ne savaient pas que c'était impossible"

                                (Mark Twain)


0 commentaires

L'impartialité de l'Univers

En d'autres termes : 

L'UNIVERS EST IMPARTIAL.

 

"Rien n'est ni bon ni mauvais, si ce n'est ce qu'en fait la pensée"

                        (William Shakespeare)

  

Car on ne voit pas les choses telles qu'elles sont.

On les voit TELS QUE NOUS SOMMES.

La notion de bien ou de mal n'est qu'interprétation humaine.

Que tu sois gentil ou méchant, bête ou intelligent.

Le Soleil brille pour tout le monde.


0 commentaires

Fred Albarane, écrivain et artiste

31000 TOULOUSE

 

contact@fredalbarane.com