L'instant présent. Tout simplement.

 

 

Trois livres.

Un seul aurait suffi, mais je suis perfectionniste.

 

Vous cherchez la Bible en version ultra-simplifiée ?

Ne cherchez plus ! La voici.

 

Voici ici exposé un enseignement immémorial

d'une simplicité déconcertante, qui pourtant

se montre plutôt difficile à mettre en oeuvre.

 

Pourquoi ?

Tout simplement parce que nous sommes tous sous le JOUG de l'ego,

le rusé, le malin, cette entité imaginaire qui nous habite et qui,

pour la plupart d'entre nous, nous gouverne.

 

En bref, il y a en chacun de nous un observateur, l'Être, NOUS, en somme.

Puis il y a l'habillage ; le mental avec son cortège de souffrance et d'émotions.

 

Il y a les nuages, la pluie et l'orage ; puis au dessus, il y a le Soleil, immuable.

 

Il y a la surface des flots,

tantôt calme comme un miroir, tantôt balayée par les ouragans et les tempêtes ;

puis il y a le fond de l'océan qui lui, quoiqu'il se passe en surface, reste imperturbable...

 

C'est métaphorique bien sûr.

Mais à y regarder de bien plus près, tout dans la nature existe

et vit pour nous rappeler sans cesse notre véritable nature.

 

La bonne nouvelle, c'est que VOUS N'ETES PAS VOTRE MENTAL,

contrairement à ce qu'il tente de vous faire croire.

 

Vous êtes l'Observateur.

Celui qui devrait rester tranquillement assis sur la rive et regarder le torrent passer, plutôt que s'y jeter aveuglément à la première occasion.

 

Vous êtes le Créateur (de votre vie).

C'est vous qui avez construit votre mental de toute pièce,

pour vous protéger alors que vous étiez sans défenses.

Ce temps est maintenant révolu,

mais votre création ne l'entend pas de cette oreille !

Elle veut vivre, et utilise la ruse pour subsister,

vous maintenant dans "le rêve de la planète" dont je parlais plus bas.

 

Il ne tient qu'à vous de vous réveiller.

Car le véritable pouvoir, c'est VOUS qui l'avez.

Le but : s'observer. Ici et maintenant.

Observer son mental, ses actions, réactions et comportements.

Observer ses peurs, ses colères, ses souffrances et ses peines.

Et ainsi s'en dissocier.

Sans plus désormais leur accorder votre énergie.

Et donc, finir par les voir disparaître !

 

Être dans le Présent, toujours.

Plutôt que ressasser un passé révolu

ou imaginer un hypothétique meilleur demain.

 

Car la vie se vit ici et maintenant. C'est aussi simple que cela.

 


Écrire commentaire

Commentaires: 0

Fred Albarane, écrivain et artiste

31000 TOULOUSE

 

contact@fredalbarane.com