Le grand bleu

 

Nous voilà noyés dans le bleu

à nous en écœurer la rétine.

Ici, tout y est. Sauf la nuit. Quand même !

Mais la roche, les lacs, les planètes – des boules d'eau là aussi – et les galaxies.

 

Pas l'ombre d'une autre couleur.

Si ce n'est le vert qui rend le bleu turquoise.

 

La température annonce bien la couleur.

Tout est gelé. En permanence.

 

L'idée de tenter la détection de quelque forme de vie que ce soit ne nous vient même pas à l'esprit.

Nous n'avions heureusement pas complètement éteint les moteurs.

Et pour cause !

 

 

Écrire commentaire

Commentaires: 0

Fred Albarane, écrivain et artiste

31000 TOULOUSE

 

contact@fredalbarane.com