Oxygène, mon amour

 

S'il n'y avaient eu ces lacs de méthane liquide,

on aurait pu se croire sur Mars.

Ou encore, au vu des couleurs étrangement ressemblantes, sur Jupiter,

si cette dernière avait été tellurique.

 

Mais la ressemblance s'arrête là.

Ici, une pression atmosphérique comparable à celle de Vénus.

 

Insoutenable donc.

 

Nous faisons confiance à nos instruments de bord,

et s'interdisons bien volontiers quelque sortie extra-véhiculaire que ce soit !

 

Écrire commentaire

Commentaires: 0

Fred Albarane, écrivain et artiste

31000 TOULOUSE

 

contact@fredalbarane.com