L'autre planète rouge

 

Ici aussi, d'étranges halos épousent les planètes.

En revanche, pas de protoxyde d'azote détecté,

du moins, pas en quantité suffisante.

Un phénomène de distorsion lumineuse probablement.

 

La roche rouge me donne des idées de randonnée.

L'ordinateur me le déconseille fortement ;

la montagne est en fait recouverte de lave semi solidifiée !

Les étendues d'eau ? Du trifaladium liquide !

 

Je l'ai échappé belle encore une fois...

Écrire commentaire

Commentaires: 0

Fred Albarane, écrivain et artiste

31000 TOULOUSE

 

contact@fredalbarane.com