Iles Canaries : Gran Canaria

   

 

 

 

Juin 2016.

 

 

Une curiosité étonnante,

ce petit désert qu'il faut traverser

pour atteindre la plage et l'océan...

 

 


 

Du sable, du roc, et du béton !

 

Quinze jours sur une île surprenante. Une semaine aurait suffi ; on en fait vite le tour.

Ici, c'est plutôt dédié au tout-voiture. L'architecture dédiée au tout-béton.

Il faut s'éloigner des côtes pour trouver la nature, la vraie. En voiture, car impossible de le faire à pied.

 

On trouve sur son chemin de très beaux petits villages aux murs blancs,

entourés de végétation souvent luxuriante.

On trouve aussi un nombre non négligeable de petites décharges sauvages ;

il semble que la propreté et le souci de l'environnement soient sur cette île une notion plutôt accessoire...

 

Toutes les rivières que j'ai croisées sont à sec. Cela surprend.

 

Bon nombre d'énormes productions de fruits & légumes couvertes défigurent un paysage

qui avait dû être agréable à regarder avant l'invasion humaine.

 

Il est en revanche une curiosité époustouflante, les dunes de Maspalomas...

C'est comme un petit désert –

passage obligé pour atteindre les grandes plages naturistes et (presque) désertes du sud de l'île.

Les photos vous permettront de vous rendre compte de sa beauté.

 

 

Cliquez sur les photos pour les agrandir.

 

Écrire commentaire

Commentaires: 0

Fred Albarane, écrivain et artiste

31000 TOULOUSE

 

contact@fredalbarane.com